Les règlements de comptes du procureur de la blogoma

vendredi 8 février 2008
Posted by Farid

Un blogueur s’est fendu d’un concept haineux digne d’un procureur des blogs marocains. « Le condor », c’est le nom du truc, consiste à livrer au public à chaque fois le nom d’un bloggeur pour le lyncher et le dénigrer. La première Tribune du procureur, violente et insultante à bien d’égard, est consacrée au bloggeur citoyenhmida . Tout y passe les idées du bloggeur, son âge, son profil sociologique et ses idées politiques.

  • On peut être totalement en désaccord avec un bloggeur, ne pas l’aimer, n’être d’accord avec aucune de ses idées mais on ne peut s’octroyer le droit de dire qu’il s’agit d’un blog «qui mérite le statut de jetable par excellence » « hmida est il nécessaire dans la blogoma ». Faut-il dire ici qu’un bloggeur, quelque soit sa pensée, n’a pas besoin d’un accord pour exister.
  • Cette place publique se transformera en une place de lynchage publique ou seront concentrés les insultes, les phrases des jaloux et des envieux , les commentaires des anonymes souvent mal dans leurs peaux et qui ne rateront pas l’occasion une fois une victime présentée à la foule pour s’adonner à leurs sport favoris.
  • Le concept du procureur a tout d’un règlement de comptes : il suffit de suivre les liens vers le blog de citoyenhmida pour s’apercevoir que ce qui oppose les deux blogs se trouvent sur le terrain des idées. Et que le procureur nouveau a inventé un concept de tout pièce pour régler son compte avec quelqu’un dont il ne partage pas les idées.
  • Un rappel : celui qui a inventé les blogs a inventé avec un extraordinaire outil appelé « commentaires » ou les internautes peuvent dire leur accord ou désaccord avec le bloggeur et ou ce dernier peut éventuellement répondre.
  • Il n’est nul besoin d’aller à un office central de contrôles et de recueil d’insultes et de dénigrements. Les commentaires en dessous de chaque billet de chaque blog servent aux internautes concernés pour dire leurs désaccords avec les autres.

Franchement on aime bien lire les blogs, quelques soient leurs tendances, mais de grâce la société est déjà violente entre ses composantes n’en rajoutez pas une place publique de lynchage et de violence qui déchaînera les passions et blessera les gens leurs familles et leur entourage.

5 commentaires:

Anonyme a dit…

La critique acerbe fait partie de la liberte de l'expression . On la trouve meme dans les journaux les plus prestigieux et a existe depuis Voltaire pour s'attaquer a J.J. Rousseau.

hmida a dit…

La bêtise qui secoue le monde la presse écrite a envahi la blogoma. Ce sont les aléas de se mettre sur la place publique. Et ce n'est pas ainsi que l'on me fera taire!

7didane la7rami a dit…

Et si tu appliques le même traitement au blog du Mythe.

C'est à dire utiliser les commentaires pour dire ton accord ou désaccord avec le bloggeur et ou ce dernier peut éventuellement répondre. Il n’est nul besoin d’aller à un office central de contrôles et de recueil d’insultes et de dénigrements. Les commentaires en dessous de chaque billet de chaque blog servent aux internautes concernés pour dire leurs désaccords avec les autres.

Non ?

@hmida
Voilà ! Il ne faut surtout pas en faire une affaire personnelle ;)

Rigolez ! Positivez !

mohamed a dit…

hmida, tu es trops grand pour t'abaisser à cette salleté

Anonyme a dit…

les règlements de compte, le lynchage ont commencé ici cher Monsieur Farid http://maroc-blogs.blogspot.com/2007/12/maroc-blog-awards-gros-soupon-de.html
N'ayez pas la mémoire courte.